Les Achats en temps partagé, pourquoi pas vous ?

Les Achats en temps partagé, pourquoi pas vous ?

Généralement perçue comme une source de dépenses, le service achats n’a pas une connotation très glamour aux yeux des chefs d’entreprises à l’inverse des services commerciaux, sources de profits.

Cependant, sur le plan de la gestion, il faut bien reconnaître une évidence : « les profits se gagnent en amont ». Toute amélioration de la supply chain se traduit implicitement par une amélioration de la marge. Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, l’entreprise aura beaucoup plus de difficultés à augmenter son volume de ventes que de rationaliser sa politique d’achat en réduisant ses coûts.

De ce fait, les enjeux stratégiques liés à cette fonction sont indéniables au regard des engagements financiers qui lui sont consacrés.

A titre sommaire et non exhaustif, la mission d’un service achats est la suivante

  • Connaitre le marché de l’offre dans son secteur d’activité,
  • Répondre aux besoins et demandes de ses clients,
  • Prospecter de nouveaux fournisseurs,
  • Garantir et sécuriser les achats de l’entreprise (ruptures de stocks, contrats……),
  • Négocier les tarifs et déterminer les conditions d’achats,
  • Passer les commandes.

Comme on peut le constater, le domaine de responsabilités rattaché à ce département est étendu. Son importance dans la contribution au résultat net ne peut être ignorée.

Pourtant, il faut savoir qu’encore dans de nombreuses PME ou PMI, cette fonction, nerf de la guerre, est occupée par des personnes dont ce n’est pas la formation initiale. Parfois, les postes d’acheteur et d’approvisionneur ne font l’objet d’aucune distinction en interne. Il arrive même qu’un responsable achats soit en charge de la supervision d’inventaire……

Le collaborateur en temps partagé peut être l’une des réponses « ad hoc ».

Son expertise et son expérience dans le domaine amènent un réel apport de  valeur ajoutée à l’entreprise. Grace à ses compétences et son expérience, ce professionnel est capable d’apporter des réponses ou des solutions synonymes de gains de productivité et de compétitivité quantifiables.

En interaction constante avec les autres départements, il peut notamment devenir une force de propositions innovantes que ce soit par exemple, sous forme de :

  • Création de tableaux de bord,
  • Redéfinition de la stratégie de sourcing,
  • Sensibilisation à la couverture de change fournisseurs à l’international,
  • Mise en place de méthodologie (Méthode ABC, Pareto,……..).

En conclusion, la sophistication des échanges commerciaux a engendré une évolution dans la définition des postes rattachés à l’ensemble des départements de l’entreprise. En ce qui  concerne les achats, son responsable doit maintenant s’affirmer comme un véritable risk manager.

 

Article rédigé par Philippe PARDO, membre de CTP13.

Nous contacter

top
Aller à la barre d’outils